L’Etat policier pris pour cible !

Publié le par AL

Ces derniers jours plusieurs villes du Val-d’Oise ont été le théâtre d’affrontements entre des jeunes habitants et les forces de l’ordre. C’est la mort de deux adolescents, Larami et Moushin, dimanche 25 novembre à Villiers-le-Bel suite à la collision entre leur moto et une voiture de police qui a déclenché cette réaction. C’est l’institution policière qui est la cible de la colère des manifestants, même si des services publics (école, bibliothèque) ou des voitures ont également été détruits.

Les circonstances exactes de la collision et l’attitude des policiers impliqués sont pour l’instant entourées de zones d’ombres. On peut bien sûr craindre que l’enquête ne s’attarde pas sur les responsabilités policières. Comme le réclament les familles des deux adolescents décédés, toute la lumière doit être faite sur le drame. La solidarité et la volonté de justice des habitant(e)s a d’ailleurs permis de préserver les preuves matérielles sur les lieux de « l’accident présumé ». Plusieurs centaines de personnes ont rapidement manifesté à Villiers-le-Bel pour exiger « Justice et vérité pour Larami et Moushin ! ».

Deux ans après les émeutes de l’autonome 2005, la violence sociale et la répression policière marquent toujours le quotidien des habitant(e)s des quartiers populaires. C’est bien l’Etat qui démantèle les services publics et sa police qui pratique contrôles au faciès, intimidations et menaces. La révolte contre l’injustice sociale et l’impunité policière est légitime. Alternative libertaire demande la libération immédiate et la relaxe (plusieurs condamnation à des peines de prison fermes) des personnes interpellées et condamnées lors des actes de protestation qui ont suivis la mort des deux adolescents.

Alternative libertaire, le 28 novembre 2007

Depuis ce communiqué, les informations du journal Le Monde montrent qu'il y'a bien une tentative "d'étouffement" dans cette affaire : il s'agit d'une vidéo qui montre que la voiture des flics est déjà bien détruite au moment de l'arrivée des secours.. Alors que le début de l'enquête de l'inspection des polices indiquait que l'état de la voiture était lié aux "violences" de la première nuit !   A suivre...

Publié dans Communiqué d'AL

Commenter cet article