Manifestation pour le retrait des troupes d'Afghanistan, samedi 20

Publié le par AL

Ci dessous, le communiqué de presse d'Alternative libertaire du 25 août et l'appel unitaire  à manifester à Paris, samedi 20 septembre, à 14 H place de la République.


Troupes françaises hors d’Afghanistan !

La mise en scène du retour des corps des soldats français tués en Afghanistan et les obsèques nationales organisées par l’Etat français visaient d’abord à susciter l’émotion et à évacuer tout débat autour de la question de la présence militaire française dans ce pays.

On reconnaît là très bien les méthodes de ce pouvoir qui entend dépolitiser tout ce qui peut faire débat, qu’il s’agisse de politique intérieure ou internationale, en s’efforçant de simplifier à outrance les enjeux et en infantilisant le plus possible une population dont le seul acte politique doit se limiter à glisser un bulletin de vote dans l’urne.

Car pour Sarkozy et ses ami-e-s, la cause est entendue, la France, par sa présence militaire, doit aider l’Afghanistan à se débarrasser du terrorisme et à instaurer la démocratie. C’est beau comme du George Bush. Et c’est une façon de dire que la colonisation a des côtés positifs. Le message apparaît d’autant plus lisse qu’il est relayé avec l’approbation des médias et d’un Parti socialiste qui n’a d’opposition que l’étiquette. Rappelons au passage que c’est le gouvernement socialiste de Lionel Jospin qui, en 2001, a décidé l’envoi de troupes françaises dans la région. Or, nous le savons, le colonialisme quelle que soit la forme qu’il prenne n’a jamais libéré aucun peuple mais a toujours contribué à l’asservir.

L’occupation de l’Afghanistan par l’Armée rouge, puis par les troupes occidentales a constitué un terreau pour le développement du fondamentalisme islamiste. L’Afghanistan a souffert et continue de souffrir du colonialisme synonyme de guerre, de sous-développement économique, de pauvreté, d’oppression forcenée des femmes de lutte entre chefs de tribus pour le pouvoir, lutte bien entretenue par les puissances occupantes. Sarkozy se prétend « l’ami des Afghans », tout en refusant l’asile politique aux réfugiés afghans que sa police pourchasse depuis des années à Paris, à Sangatte et à Calais afin de les empêcher de rejoindre l’Angleterre ou de s’installer en France et de les renvoyer par le premier avion à Kaboul.

Enfin, pour l’Etat français la présence de ses soldats a une visée idéologique et économique : manifester sa solidarité avec la politique de superpuissance de son ami Bush afin d’imposer leur modèle politique commun au Moyen Orient et s’assurer le contrôle des ressources énergétiques de cette région.

C’est pour toutes ces raisons qu’Alternative libertaire appelle depuis 2001 au retrait immédiat des troupes d’occupation d’Afghanistan tout en dénonçant le système réactionnaire incarné par les talibans. Alors que Sarkozy veut continuer à renforcer la présence des troupes françaises en Afghanistan, nous appelons toutes celles et ceux qui refusent la surenchère nationaliste et impérialiste de l’Etat français à se mobiliser dans l’unité pour mettre un coup d’arrêt à cette aventure militaire.

Alternative libertaire, le 25 août 2008


-----------------------


Non à la guerre et à l’occupation, Oui à la Paix, à la démocratie et à la reconstruction,

Retrait des troupes françaises, Non à l’Otan !

Le 22 septembre à l’Assemblée Nationale "le Gouvernement soumettra à l’autorisation du Parlement la prolongation de l’intervention des forces armées en Afghanistan". La manifestation du 20 septembre entend faire entendre notre voix dans ce débat.

Dès l’arrivée des nouvelles troupes françaises déployées en Afghanistan sur des objectifs militaires et ainsi que nous l’avions craint, dix soldats français sont tombés et d’autres sont blessés. A mesure que les combats s’amplifient, les bavures se multiplient : les opérations et les bombardements de l’OTAN font des centaines de victimes civiles, aggravant chaque jour le ressentiment des populations et le rejet d’une présence militaire étrangère de plus en plus considérée comme une occupation.

Le bilan de la présence militaire en Afghanistan décidée par le Conseil de sécurité en 2001 et assumée aujourd’hui par l’Otan est dramatique. Le pays s’enfonce dans le bourbier de la guerre, de la corruption, de la misère et du trafic de drogue. L’insécurité s’est développée. Dans cette situation, les taliban risquent de recueillir une nouvelle légitimité. Les aides internationales promises, quand elles se concrétisent, ne parviennent que rarement aux populations, tandis que d’énormes moyens sont dilapidés dans la guerre et la destruction.
Il est temps de mettre en oeuvre une solution politique internationale fondée sur la solidarité et la coopération des peuples, qui donne la priorité à l’aide d’urgence, à la reconstruction et aux droits du peuple afghan, en particulier aux droits des femmes. Un retrait des troupes de l’Otan s’impose.

Parce que nous repoussons la vision guerrière et manichéenne de « la guerre des civilisations », nous refusons la décision d’intégrer la France dans le haut commandement militaire de l’OTAN. Nous refusons une France alignée sur la stratégie américaine cherchant à faire de l’Union européenne le pilier européen de l’OTAN. Cette politique est une source de nouvelles dépenses militaires au détriment des immenses besoins sociaux.
La France doit faire prévaloir une politique indépendante fondée sur le droit, l’exigence de sécurité collective et préventive et le désarmement et développer avec tous les pays des coopérations en faveur du développement durable et des Droits de l’homme.

Nous demandons aux parlementaires et au Président de la République d’ordonner le retrait du dispositif militaire français et de travailler à une solution qui favorise la reconstruction et la souveraineté de l’Afghanistan.
Nous demandons au Président de l a République de renoncer à l’intégration de la France dans l’OTAN.
Nous appelons à participer à la journée nationale d’action le samedi 20 septembre 2008.

A Paris, manifestation à 14h, place de la République


Premiers signataires :
ACG, Alternative Libertaire, ANECR, Appel des Cent, ARAC, ATTAC, Collectif Faty Koumba, Collectif des Iraniens Contre la Guerre, Congrès National d’Afghanistan, Egalités Femmes, Génération Palestine, JCR, Le Mouvement de la Paix, Les Verts, LCR, MARS GR, MIR, MJCF, MRAP, Nawaaye – Afghanistan, NPA, PRS, PCF, PCOF, Quaker, UJFP, Union Pacifiste.

Publié dans Manifestation

Commenter cet article