Femmes afghanes en lutte - RAWA à Paris - 16-18 février

Publié le par AL

**************************************
LA PAROLE AUX FEMMES AFGHANES EN LUTTE
**************************************


Du 16 au 18 février 2009 : une militante de RAWA (Association Révolutionnaire de Femmes Afghanes) à Paris
******************************************************


 
Dimanche 8 février : Venez manger pour soutenir Rawa !

Restaurant de soutien à La Rôtisserie,

20 h, 4 rue Sainte-Marthe, 75020. Métro : Goncourt.
___________________

 

 

Lundi 16 février : Rencontre féministe
Avec une militante de Rawa
à la Maison des Femmes de Paris (lieu non-mixte),
19 h, 163 rue de Charenton, 75012. Métro : Reuilly-Diderot.
_____________________


Mardi 17 février : Conférence-débat à la Bourse du travail
Avec une militante de Rawa
18 h-21 h, 3 rue du Chateau-d'Eau, 75011. Métro : République.
______________________

Mercredi 18 février : Débat : quelle solidarité avec Rawa ?
Avec une militante de Rawa
19 h : Centre de Recherche et culturel de Dersim, 16, rue des

Petites-Ecuries, 75010. Métro : Château-d'eau.

_______________________

 

 

RAWA, Association Révolutionnaire de Femmes Afghanes, a été fondée à Kaboul en Afghanistan en 1977. Il s'agit d’'une organisation de femmes afghanes luttant pour les droits humains et la justice sociale en Afghanistan. Elle a été fondée par des intellectuelles afghanes sous la direction de Meena, assassinée en 1987 à Quetta au Pakistan par les agents afghans du KGB, de connivence avec la bande fondamentaliste de Gulbuddin Hekmatyar.

Malgré l'atmosphère étouffante, RAWA a pu s'impliquer rapidement dans des activités très variées concernant différentes aires socio-politiques comme l'éducation, la santé et l'insertion des plus pauvres, ou encore l'agitation politique. Elle s'est opposée aux interventions étrangères successives dans ce pays, que ce soit celle de l'URSS ou des États-Unis et de ses alliés, dont la France. Accomplissant un travail courageux de défense des droits humains, RAWA a, par exemple, scolarisé clandestinement, sous les Talibans, des milliers de femmes. Aujourd'hui, ses militantes considèrent que, loin d'avoir amélioré la situation, l'occupation étrangère l'a dégradée. Les troupes de l'OTAN ont ajouté aux formes précédentes d'oppression, la barbarie et le chaos d'un conflit militaire dont aucun des protagonistes ne représente une alternative progressiste pour la population.

Après une tournée à Strasbourg, à Lyon, à Valence, à Saint-Fons, à Marseille, à Toulouse, la militante de RAWA sera présente à Paris entre le 16 et le 18 février. Elle rendra compte de la situation en Afghanistan, de l'occupation militaire, des conditions de vie des femmes, du rôle de la politique française là-bas et du combat mené par RAWA.

 

* Le Collectif parisien de soutien à RAWA :

Africa La Courneuve, Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures », Collectif Marche de nuit 2008, Comité des Femmes contre la Lapidation, Comité de Solidarité France-Népal, Fédération Syndicale Etudiante, Maison des femmes de Paris, Marche Mondiale des Femmes, Offensive Libertaire et Sociale-Paris, Sud Etudiant, Union Syndicale Solidaires nationale, Voie Prolétarienne-Partisans,...

 

Contact du Collectif parisien de soutien à RAWA :

collectif.rawa.paris@gmail.com.

Site de RAWA : rawa.org.

Publié dans Rencontre Débat

Commenter cet article