Manifestation et meeting de solidarité avec les salariés « sans papiers », vendredi 3 avril

Publié le par AL

Communiqué de l’UD CGT Paris

Paris 20e, vendredi 3 avril : Manifestation - Rencontre.

• 17 h 30 : départ de la manifestation au 50, rue d’Avron - Métro Maraichers

• 19 h 00 : meeting salle des Fêtes de la Mairie di 20e (Place Gambetta) En présence de Madame le Maire.


DMMS, THIALY : les salariés « sans papiers » de ces deux entreprises du 20e arrondissement depuis plusieurs mois se mobilisent et agissent pour gagner leur régularisation par le travail.

Chez DMMS, entreprise de nettoyage rue Pelleport, de plus de 1000 salariés, les « sans papiers » en mai 2008 se sont mis en grève, ils ont occupé 3 mois un local de l’entreprise et obtenu près de 40 régularisations.

Mais de nombreux dossiers restent en attente dans les départements du 75, 91, 93, 94, 95 ; les préfectures traînent les pieds sans respecter les engagements ministériels.

Depuis 10 mois, ces salariés surexploités ont décidé de relever la tête, d’exiger avec la CGT leur régularisation. Ils ont obtenu des premiers succès revendicatifs, mais beaucoup vivent encore dans l’angoisse d’une rafle, d’une expulsion… ou d’être licenciés par DMMS pour faute grave, la direction prétextant « découvrir » leur situation administrative.

Chez THIALY, un commerce rue d’Avron, les 5 salariés « sans papiers » ont été licenciés en août 2008. Avec la solidarité active de la CGT et du Comité « sans papiers » ils ont gagné un protocole de réintégration à l’issue de leur régularisation. Mais tout reste bien fragile et seul un salarié est en cours de régularisation et a retrouvé son emploi.

En décembre 2008, grâce à la mobilisation des salariés « sans papiers » avec la CGT le ministère de l’immigration à été contraint de rédiger une circulaire. Celle-ci affiche de nouveaux critères de régularisation par le travail permettant le maintien dans l’emploi durant la procédure administrative de traitement du dossier de chaque salarié. Il faut agir, ensemble, pour que ces modalités soient appliquées dans toutes les entreprises.

Le vendredi 23 avril est un nouveau rendez-vous de lutte pour le maintien dans l’emploi de tous les salariés « sans papiers », pour leur régularisation, pour l’exigence des mêmes droits pour tous.

Les actions se poursuivent dans toute la capitale et sur tout le territoire. Dans le 20e, la solidarité est active avec le Comité « sans papiers » et les élus municipaux.

Vendredi sera un nouveau temps fort pour réaffirmer notre soutien.

La CGT Paris, l’Union locale et le Comité des « sans papiers » du 20e vous appellent à participer largement à ce rendez-vous de lutte.

Paris, le 27 mars 2009

Publié dans Lutte en cours

Commenter cet article